Nathan Adler est un titre de l'album "1.Outside" de David Bowie paru fin 1994, un concept album portant sur les arts "modernoccultes"et la folie.

 



C'est le nom du détective de la section Art Crime qui est "l'auteur" de la nouvelle (la seule qu'il ait jamais écrite) 

Sous-titre de l'album : « Le rituel du meurtre artistique de Baby Grace Blue : un drame gothique hyper-cyclique non-linéaire ».

Au sein de ce concept album, ce titre est une courte transition.

Sa technique d'écriture est inspirée de William Burroughs, la cut-up technique. Il écrit la chanson, en découpe les vers, les mélange et un "nouveau" texte existe. Celui que nous connaissons, celui ici traduit en français pour la première fois


David Bowie - Nathan Adler

Le vieux Touchschriek était le serveur IP principal
Suspecté de surfer à votre insu
Mais il n'y connaisssait rien à rien
Aux systèmes de challenge-réponse
On savait alors que Ramona A Stone dealait des drogues d’éveil
Elle faisait perdre la tête aux hommes
Avec ses filtres de conscience
Elle était, si vous me le permettez, un démon 2.0
Quant à Léon
Il ne pouvait attendre les douze coups de minuit
Il saute sur la scène
Avec sa machete 
Faisant des papillotes de tout autour de lui 
Je veux dire un point zéro dans la mécanique du temps
Etait-ce un suspect ?
Je me dis à moi-même
Wouaw, quel courage !
Oh attendez, j’anticipe un peu là
Laissez moi vous ramenez au moment
Ou tout a commencé.

 


 



David Bowie - Nathan Adler

Old Touchschriek was the main nameserver
Suspected of being a shoulder surfer
But he didn't know from shit
About challenge response systems
Now Ramona A Stone we know was selling
interest drugs
She got males all hung up 
on her mind filters
She was if you don't mind me saying so an update demon
Now Leon
He couldn't wait for 12 o'clock midnight
He jumps up on the stage
With a criss criss machete
And slashes around cutting a zero on everything
I mean a zero in the fabric of time itself 
Was this a suspect?
I says to myself
Woa! "Quelle courage!"
Oh wait, I'm getting ahead of myself
Let me take you back to 
When it all began.

Retour à l'accueil